top of page
  • Photo du rédacteurLa Page Inattendue

Famille de Menteurs

Dernière mise à jour : 30 juil. 2023

E. Lockhart

Contemporain - Romance - Secrets - Thriller



Vous croyez nous connaître ? Les Sinclair ne révèlent jamais leurs secrets.


Vous nous trouvez extraordinaires. Tragiques. Magnifiques. Vous pensez tout savoir sur nous, mais vous n'en savez pas la moitié. Nous ne vacillons pas, même lorsque nos amours nous trahissent. Nous ne nous écroulons pas, même lorsque nous perdons l'un des nôtres. Nous ne cassons pas, même lorsque le sang coule sur le sable.


Et nous avons toujours été des menteurs.


 

Presque sept ans après le succès de Nous les Menteurs, E. Lockhart revient avec Famille de Menteurs pour révéler les origines de la tension qui divise les membres de cette famille un peu trop parfaite.

J'avais découvert Nous les Menteurs à sa sortie, et le roman m'avait profondément bouleversée. Depuis, je suis rarement tombée sur un roman d'une telle force, sur une lecture aussi marquante. Mes attentes pour ce préquel étaient donc très hautes et je crois que c'est la raison pour laquelle l'atterrissage a été un peu plus difficile que prévu.


Nous sommes de retour sur l'île familiale des Sinclair, mais bien des années avant l'histoire de Cadence. Nous y retrouvons sa mère et ses tantes, adolescentes, qui vont vivre un été bien plus mouvementé que les précédents. Entre les baignades au clair de lune, les virées nocturnes en bateau et les feux de camp sur la plage, il se dégage du livre une ambiance parfaite pour les vacances. Cependant, derrière les rayons aveuglants du soleil l'histoire dissimule un aspect bien plus sombre et glaçant, et c'est cette face là qui en fait tout l'intérêt. Il y est question de deuil, dépression de familiale, d'addiction, de manipulation, de secrets de famille... Bref, rien de très réjouissant.

On retrouve avec un plaisir assez paradoxal l'atmosphère à la lourdeur presque palpable qui caractérisant Nous les Menteurs. Cette impression d'enfermement, cette sensation que quelque chose cloche dans parvenir à saisir quoi. Cette nouvelle intrigue apporte une dimension psychologique profonde et presque angoissante qui nous rapproche de l'héroïne, Carrie. Elle nous livre ses secrets, ses peurs et ses remords, mais n'oubliez pas que rien dans cette famille n'est vraiment réel...

D'autre part, j'ai adoré retrouver la plume si particulière et poétique de l'autrice, ses phrases simples mais enivrantes.


Néanmoins, comme je vous l'ai annoncé, je n'ai pas été totalement convaincue par ce préquel. J'ai été beaucoup moins saisie par l'histoire, la révélation finale ne m'a fait ni chaud ni froid... Je n'ai malheureusement pas été impressionnée par la tournure des événements. Vous pouvez penser que ce n'est qu'un détail, mais il s'agit au contraire du coeur de l'intrigue. C'était le moment clef à réussir pour l'autrice, mais ça n'a pas marché avec moi...


Ce n'est pas pour autant que je suis déçue, mais disons que je n'ai pas été assez bouleversée par ma lecture. Et attention petit avertissement : pour lire Famille de Menteurs, vous devez absolument avoir lu Nous les Menteurs au préalable !


 

Edition : Gallimard

Collection : Jeunesse

Pages : 352

Service Presse



Comments


bottom of page