Rule

Ellen Goodlett

Chronique

17/01/22

IMG_20220116_160351_edited.jpg

Une couronne, trois prétendantes prêtes à tout pour accéder au pouvoir.

 


Zofi, Ren et Akeylah vivent au royaume de Kolonya. Elles ne se connaissent pas et n'ont rien en commun. Lorsque le roi les convoque, elles s'attendent au pire. Chacune d'entre elles cache un lourd secret qui pourrait porter atteinte à leur vie. Quand le souverain leur révèle qu'elles sont ses seules héritières, le combat est lancé et chacune est bien décidée à prouver qu'elle mérite de régner. Mais quelqu'un à Kolonya connaît leurs secrets, et ne reculera devant rien pour les manipuler et les empêcher de conquérir le trône...

Edition : Bayard Jeunesse
Collection : Page Turners
Pages : 376

   Après l'avoir laissé traîner un an dans ma PAL, j'ai décidé de sortir Rule de son étagère car je sentais que j'étais dans de bonnes dispositions pour le commencer. Aves son résumé attrayant et sa couverture à tomber par terre (en relief avec des effets métallisés 🤩), j'étais certaine d'adorer ma lecture ! De la Fantasy, des complots politiques, un soupçon de magie et des personnages mystérieux ; tout était réuni pour me plaire ! J'ai donc commencé les premiers chapitres avec enthousiasme. Puis cet enthousiasme s'est mué en doute, en perplexité, en ennui et enfin en désintérêt. La chute a été plutôt désagréable.

   Ne nous méprenons pas, j'ai passé un assez bon moment de lecture. Pas renversant, certes, mais agréable. Les chapitres s'enchaînaient, un peu comme une série qui ne nous plaît pas vraiment, mais qu'on regarde quand même pour passer le temps. Une semaine après avoir terminé le livre, je n'en garde pas beaucoup de souvenirs. Je me rappelle l'avoir lu, mais ça s'arrête là. Pas très positif comme début de chronique, pas vrai ? xD

   J'arrive à trouver des éléments qui m'ont plue, mais il y a toujours un "mais" justement. J'ai aimé l'histoire, mais elle ne m'a pas marquée. J'ai aimé l'univers, mais il n'était pas assez approfondi. Bref, tout est en demi-teinte.
   Revenons en au monde dans lequel s'installe l'intrigue. Il semble vaste et riche de nombreuses cultures très diversifiées, cependant il n'est pas assez exploré. Toute l'histoire de déroule dans la capitale, presque à huit-clos dans le palais, ce qui ne nous donne qu'un aperçu très infime de l'univers. Pourtant, à travers les récits des personnages sont évoquées diverses contrées, des peuples aux cultures différentes, et même un conflit contre un pays voisin. On nous parle de colonisation, de relations et de tensions plus ou moins fortes entre les provinces du royaume. Mais où sont-ils ? A quoi ressemblent-ils ? Peut-être sont-ils davantage exploités dans le second tome car à l'inverse, je crains que ce monde ne soit qu'une simple façade.

   Et j'ai eu un peu le même ressenti pour tout le reste, j'ai eu l'impression que tout manquait de profondeur. C'est un peu étrange dit comme cela, mais je ne parvenais pas à croire à ce que je lisais ; je restais en surface avec la sensation que quelque chose ne fonctionnait pas. En fait, pour l'une des premières fois dans ma vie de lectrice, je n'ai pas découvert un univers ni vécu d'aventures durant ma lecture ; j'ai juste vu des pages et des phrases défiler sous mes yeux. Je regardais davantage que je ne lisais, mon imagination n'a pas été stimulée.

   Le système magique est quant à lui original, ce qui est un aspect non négligeable lorsqu'il s'agit de Fantasy. Les sorts fonctionnent grâce à des dîmes de sang. Pour faire simple, disons que les personnages doivent se scarifier pour pratiquer la magie. Alors oui, dit ainsi, c'est plutôt glauque. Mais il n'en est rien, je vous l'assure. Ce fonctionnement est bien réalisé même si, une fois de plus, ce n'était pas assez détaillé.
   Le schéma narratif est très répétitif, particulièrement durant les deux tiers du récit. Nous suivons l'histoire sous les points de vue de trois héroïnes, chaque chapitre est donc raconté par l'une d'elles. Nous lisons par conséquent une triple répétition d'un même événement, mais avec trois ressentis différents. L'une se fait menacer. Au chapitre suivant, c'est la deuxième. A celui encore d'après, le troisième. Et ainsi de suite. C'est assez ennuyant, d'autant plus qu'il ne se passe pas énormément de choses.
   Et les personnages n'aident pas non plus. Je ne me suis attachée à aucune de nos héroïnes. Si l'une d'elles est un peu plus téméraire, la seconde est superficielle et la dernière terriblement niaise. Elles ne sont pas très intéressantes à suivre, et surtout leurs différentes relations ne sont pas du tout convaincantes. Si entre elles, ni avec les autres. Cela est sûrement dû à la plume plutôt froide de l'autrice, à laquelle je n'ai pas adhéré. 
   Néanmoins, il y tout de même une bonne représentation des genres. Ce n'est pas incroyable, mais tout de même suffisamment important pour être souligné et apprécié.


    Malgré mon enthousiasme,
Rule n'a pas su me convaincre. Je n'ai été sensible à aucun aspect, et je ne compte pas lire la suite (sauf si le hasard me fait trouver le second tome d'occasion ou en bibliothèque). Comme pour toutes mes chroniques, mon avis est très personnel, je vous invite donc à lire ce roman s'il vous tente (d'autant plus qu'il a plu à beaucoup de lecteurs !).