La Maison Chapelier

Tamzin Merchant

Chronique
14/11/21

story_20211114160133_edited.jpg

"Un grain de folie et de la magie au bout des doigts !"

 

 

Tel est l'adage de la famille Chapelier, qui fabrique des chapeaux magiques de génération en génération. Lorsque son père disparaît au cours d'une expédition à la recherche d'une plume d'oiseau rare, la jeune Cordélia Chapelier jure de le retrouver... quitte à mettre la ville de Londres sans dessus dessous.

Edition : Gallimard Jeunesse

Collection : On Lit Plus Fort

Pages : 432

Merci à Gallimard Jeunesse pour l'envoi !

La Maison Chapelier est un roman pétillant qui nous entraîne dans une aventure délicieusement loufoque !

 

   Chez la famille de la jeune Cordélia, on est chapelier de profession. Mais pas n’importe quel chapelier ! Non, la spécialité de la maison, ce sont les chapeaux magiques ! Faits a partir de poussière d’étoiles, de fil d’araignée, d’haricots sauteurs de Sicile ou encore du grondement du tonnerre, ils peuvent influencer votre humeur, vous rendant alors hardi, concentré, créatif ou enchanté. Grâce à notre petite héroïne qui nous guide à travers les ateliers de sa famille, nous découvrons un univers scintillant et poétique, empli de magie ! Tamzin Merchant a eu une idée magnifique et des plus originales en inventant ces artisans magiques ! Des étoiles plein les yeux, je rêvais d’essayer, voire même de créer mon propre chapeau !

 

   Le récit est sublimé par les illustrations de Paola Escobar qui, en plus d’avoir réalisé la superbe couverture du livre, a su mettre en valeur toute la fantaisie de l’univers ! Même s’il s’agit d’un jugement purement esthétique, il faut bien avouer que ce roman est un très bel objet-livre ! Et le plus merveilleux dans cela, c’est que son contenu est tout aussi étonnant, tout aussi enchanteur !

 

   Les personnages que nous y rencontrons sont très attachants, et surtout d’un optimiste rafraîchissant ! Notre jeune Cordélia est pleine d’énergie et d’enthousiasme, quel bonheur de la suivre ! Et je n’oublie pas Lulu et Sam, ses deux amis, dont les différentes réactions m’ont plus qu’attendrie. Je rajoute une petite mention spéciale pour Sir Hugo qui m’a fait rire, mais alors rire ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant ri en lisant. La narration est en effet parsemée de touches d’humour, que celles-ci viennent des personnages ou même du narrateur !

 

   La plume de l’autrice est tout aussi colorée que son univers. Le vocabulaire qu’elle emploie est vraiment riche et parfois assez inhabituel pour un livre jeunesse, mais c’est ce qui ajoute ce petit côté délirant et hors du temps du texte. Il faut applaudir le travail de Marie Leymarie pour la qualité de sa traduction ! Les phrases sont tellement plaisantes à lire, l’histoire si bien rythmée ! Si vous entrez dans ce livre, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer ! Des personnages lumineux, des aventures rocambolesques, une atmosphère pétillante ; l’immersion est vraiment totale ! Bien que je n’ai pas été une seule fois surprise par les différentes révélations, je me suis laissée guidée par Cordélia et ses compagnons à travers les ruelles de Londres, essayant de l’aider à retrouver son père et à sauver la Couronne !

 

 

   La Maison Chapelier est un roman jeunesse surprenant, scintillant de magie et d’un brin de folie ! Nul doute qu’il aurait été un de mes livres préférés si je l’avais lu plus jeune, entre neuf ou douze ans !