LES ENFANTS DES OTORI
T.1 : Les Guerriers orphelins

Chronique 

16/05/21

Lian Hearn

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2

Guerres, magie, passion et violence au cœur d’un Japon féodal d’une infinie beauté : une saga magistrale où se forgent d’épiques destins. Un nouvel opus dans l’univers des Otori.

 

Élevé en guerrier et promis à un brillant avenir, le jeune Sunaomi, fils de traître, est condamné à devenir moine. Résigné à vivre au temple de Terayama jusqu’à la fin de ses jours, Sunaomi voit naître en lui des pouvoirs insoupçonnés. Des objets inanimés prennent vie sous ses yeux, des morts lui parlent… Et les forces qui s’affrontent pour régner sur les Huit Îles s’intéressent de près à ce puissant descendant de la Tribu.

Edition : Gallimard
Collection : On Lit Plus Fort
Pages : 385 

     Merci Gallimard Jeunesse pour l'envoi de ce beau roman 🌸

 

 

    Les Enfants des Otori se situe dans la continuité de la célèbre saga Le Clan des Otori écrite par Lian Hearn, mais peut se lire indépendamment, comme je l’ai moi-même fait. Ce premier tome est empli de magie et de poésie, avec une fin douce amère qui m’a fait regretter de ne pas avoir la suite sous la main !

   

   Lian Hearn nous offre un dépaysement fabuleux au cœur d’un Japon féodal d’une incroyable beauté. Le récit est constitué de nombreuses descriptions merveilleuses qui nous font voyager au sein d’un univers riche et complexe qu’il est fascinant de découvrir. Ajoutez-y une touche fantastique et une plume onirique et détaillée, vous voici transportés entre les pages des Enfants de Otori !

 

    Ce premier volet des aventures du jeune Sunaomi nous propose un très beau récit dans lequel se mélangent avec subtilité magie, passions, complots, violence, amitié et dévouement; soit les thèmes des plus grands mythes japonais ! Toute l’histoire est teintée d’un fin voile de tristesse et de mélancolie qui, bien qu’en retrait pour laisser place à l’action, accompagnent à chaque instant notre héros. En effet, le roman conte l’histoire de sa fuite, mais également de sa quête de soi, car Sunaomi est un enfant brisé qui cherche à trouver sa place dans ce monde hostile qui ne semble pas vouloir de lui.

 

   Lian Hearn sait capter l’attention de son lecteur par le rythme très prenant de son intrigue. Chaque chapitre apporte son lot d’actions, de révélations et de rebondissements inattendus, le tout baigné dans une légère touche fantastique qui s’intègre parfaitement au récit ! Tout simplement un bonheur de lecture !

  Ce qui est assez inhabituel, c’est que tous nos sens sont sollicités : l’ouïe, la vue, l’odorat, et même le toucher et le goût. L’autrice détaille chaque aspect, chaque sensation, ce qui crée une immersion totale dans l’univers ! Son écriture est douce et riche, ses tournures de phrases magiques. Elle a su reprendre les codes du mythe pour faire de son histoire une véritable légende nippone ! 

 

  Néanmoins, la plus grande richesse de ce roman est ses personnages. Au début, n’ayant pas lu Le Clan des Otori, j’étais complètement perdue ! Il faut dire qu’ils sont très nombreux, et que leurs différends noms n’aident pas à la compréhension. Le commencement a donc été un peu fastidieux, mais j’ai vite découvert qu’il y avait une liste de tous les personnages à la fin du livre qui m’a bien aidée. Il y a également les résumés de tous les tomes de la saga Le Clan des Otori, qu’il peut être intéressant de lire avant de commencer Les Enfants des Otori afin de bien comprendre le contexte de cette nouvelle histoire. Une fois cet obstacle surmonté (non sans peine), je me suis aperçue de la véritable profondeur des personnages, tous plus complexes les uns que les autres. Tous possèdent une véritable personnalité, une histoire personnelle souvent tragique, et un comportement singulier. Cependant, une chose les relie : ils sont tous profondément brisés, la vie n’a épargné aucun d’entre eux. Sunaomi, notre jeune héros, m’a énormément touchée par sa sensibilité et son approche délicate du monde. Malgré ce qu’il endure, il reste courageux, tout en conservant quelques fois une part enfantine due à son jeune âge, mais qui disparaît au cours du récit.

 

Le premier tome des Enfants des Otori met en place les fondements d’un récit épique et passionnant. J’ai mis un certain temps à le lire, mais j’ai été plus qu’agréablement surprise par cette lecture que j’ai adorée ! Que vous soyez friands d’aventures, de magie et de la culture japonaise, je ne peux que vous recommander ce magnifique roman !