LE MYTHE D'ELERIEL

1-Incarnations

Chronique

29/09/20

Xavier Garnotel

Le royaume nordique d’Artasie est à feu et à sang. Ses luttes intestines tournent à l’émeute, au chaos et pourraient bien enfanter le démon de l’humanité. Les hurlements des suppliciés résonnent des profondeurs des catacombes jusqu’aux impassibles bois de Belzinka. Sceptre à la main, le nouveau seigneur Zarnakh confie alors une mission au capitaine de la garde. Il devra l’accomplir à la suite du Tournoi quadriennal d’Elyris s’il veut revoir sa fille vivante. A l’autre bout de la Terre sous les deux Lunes, dans la majestueuse forêt sacrée d’Eltalièn, Eleriel cherche inlassablement des réponses sur ses origines. L’étrange sang violet qui coule de ses veines lui en apportent dans un premier temps, mais pour en savoir plus, il devra poursuivre sa quête jusqu’à la grandiose civilisation d’Elyris… Où tout semble converger.

Edition: Rebelle Editions

Pages: 356

Tout d'abord, je souhaite remercier Rebelle Editions pour ce tout premier Service Presse ! Merci beaucoup pour votre confiance !

            "Il ne peut y avoir de Lumière sans Ténèbres. Il ne peut y avoir de vie sans la mort. Il ne peut y avoir de beauté et de paix éternelles. L'existence a un prix, celui de la dualité."

       J'ai pris un temps assez considérable à commencer ce livre et à entrer dans l'histoire. Les premiers chapitres ne me plaisaient pas vraiment, peut-être en raison du personnage qui était juste détestable.   Mais le chapitre 5 est arrivé, amenant avec lui un nouveau souffle à l'histoire, et surtout un nouveau personnage : Eleriel. C'est à ce moment que j'ai véritablement commencé à apprécier ma lecture et à découvrir cet univers incroyable créé par l'auteur. 

  Cet univers de Dark Fantasy est d'une richesse à couper le souffle, l'on est à la fois ébloui par sa beauté et frappé par sa noirceur. Car tout le roman est une opposition du bien et du mal, de la Lumière et des Ténèbres.

  C'est au fil de ma lecture que je me suis rendue compte de mon erreur de jugement sur les quatre premiers chapitres, qui sont en réalité essentiels pour le récit, et nous plongent directement dans une ambiance pesante et dans une intrigue complexe à laquelle on ne s'attend pas.

  J'ai adoré le style de l'auteur ! Sa plume est fluide, se lit avec facilité mais n'en est pas moins riche en détails ! J'ai aimé sa façon de décrire des lieux sombres ou des scènes d'une certaine violence tout en gardant une écriture légère, sans peser sur ses mots.

     Ce premier tome du Mythe d'Eleriel est un roman d'une richesse incroyable qui annonce une suite des plus prometteuses !

N'hésitez pas à me contacter !