King of Scars
T. 2 : Le Règne des Loups

Chronique

19/12/21

Leigh Bardugo

COUP DE 

-> chronique premier tome
-> chronique Grisha tome 1
-> chronique Grisha trilogie
-> chronique Six of Crows
-> chronique Le Livre des Saints

IMG-20211219-WA0009_edited.jpg

Edition : Milan
Collection : Pageturners 
Pages : 672

Le roi démon.

En voulant se débarrasser du démon qui sommeillait en lui, Nikolai a réveillé un mal plus terrible encore : un ennemi que tous pensaient mort, une menace pour le royaume de Ravka. Alors que son pays est encerclé par les armées de Fjerda, le jeune monarque sait qu'il devra faire appel aux ténèbres en lui s'il veut à nouveau réaliser l'impossible et sauver Ravka.

 


La fille des éclairs et du tonnerre.

Zoya Nazyalensky, générale de la Seconde Armée, connaît trop bien les ravages provoqués par la guerre. Détentrice de nouveaux pouvoirs extraordinaires, la jeune femme est prête à devenir l'arme dont son pays a besoin. Quel que soit le prix à payer.

 


La reine des sanglots.

Chargée d'une mission d'espionnage en plein territoire fjerdan, Nina pense pouvoir déstabiliser l'ennemi en s'infiltrant au plus près du pouvoir. Les motivations de l'espionne semblent cependant aller bien au-delà du simple patriotisme...

 

Un roi. Une générale. Une espionne. Trois destins capables de façonner l'avenir d'un pays. Ou d'en provoquer la chute.

pnj.png

Livre lu en lecture commune avec @hayden0953 et @nightshimmers_


"Tout le monde pleure la première fleur (...) Restera t-il des larmes pour les fleurs à venir ?"
   

   J'ai terminé le second tome de
King of Scars... Vous savez ce que cela signifie ? Que le Grishaverse, c'est fini ! J'ai vraiment du mal à en accepter l'idée. Entre Grisha, Six of Crows, la série Netflix Shadow and Bone et maintenant King of Scars, le Grishaverse aura marqué mon année ! Et quel univers ! Le quitter, c'est laisser un grand vide... Alors oui, tous les livres sont dans ma bibliothèque, mais chaque fois que mon regard se pose sur l'un d'eux, j'ai un désir dévorant d'en ouvrir les pages pour me replonger dans ces aventures haletantes, pour de nouveau côtoyer ces personnages inoubliables ! 

   Ce second tome de King of Scars est extraordinaire, et je pèse mes mots ! Il est bien au-dessus du premier qui avait pourtant été un coup de coeur ! Cette lecture a été une vraie claque ; le Grishaverse a profondément marqué ma vie de lectrice ! 
   J'ai lu ce roman durant une période assez compliquée, pendant laquelle je n'avais presque plus de temps pour moi à cause de mes études. Mais
King of Scars m'a aidée à tenir le coup. Chaque soir, je savais que j'allais retrouver ma lecture et m'évader entre ses pages ! Elle a été ma respiration, mon petit bonheur quotidien.

   On peut le dire, Queen Bardugo a encore frappé fort ! Tout le long de l'histoire, elle joue avec nos sentiments et nos émotions, au point où ça en est parfois même cruel... Je dois l'avouer, mon petit coeur a été mis à rude épreuve. J'ai ri, rêvé, angoissé, mais j'ai surtout pleuré. Tant pleuré... J'étais tellement investie dans ma lecture que j'ai absolument tout subi de plein fouet ! Même si c'était un vrai plaisir, ça a surtout été douloureux, il faut l'admettre x) Leigh Bardugo aime donner des coups de couteau dans nos coeurs, mais c'est aussi pour cela que cet univers est si profond et si marquant. Rien n'est jamais simple, il faut toujours que les personnages subissent des événements plus terribles les uns que les autres.

  Contrairement au premier tome qui prend son temps pour commencer,
cette suite entraîne le lecteur dans une aventure au rythme effréné, tout en étant chargée de mystères. Des guerres, des complots, de l'espionnage, mais aussi de l'amitié et des amours aussi fragiles que des cristaux de glace. Les actions et les retournements de situation s'enchaînent, ne laissant la place à aucune longueur ni temps mort. Nous ne sommes jamais sereins, mais au contraire toujours sur le qui-vive, à appréhender chaque chapitre. Ce second tome place l'intrigue dans une atmosphère bien plus sombre, mais aussi plus mature que celles des autres livres du Grishaverse. De ce fait, j'ai été surprise par la tournure des événements. Même la quête de Nina, à laquelle je n'avais qu'à moitié adhéré dans le tome précédent, a fini par me convaincre !
  Cependant,
il y a tout de même deux aspects de l'histoire qui m'ont légèrement déçue. Cette duologie étant centrée sur Nikolai et son monstre, j'aurais aimé que le démon soit davantage exploré. Ses apparitions sont bien trop rares à mon goût. J'aurais même adoré qu'il y ait une véritable relation entre le roi écorché et son âme démoniaque, avec des dialogues internes, peut-être une complicité entre eux. 
Quant au retour d'un certain personnage (que je ne nommerai pas pour ne pas vous spoiler), j'ai vraiment été déçue par la façon dont cela a été traité. C'était même assez paradoxal avec l'histoire personnelle de ce personnage.

   Néanmoins, je pense sincèrement créer un culte dédié aux personnages du Grishaverse ! Si vous avez lu mes chroniques sur
Grisha et Six of Crows, vous savez à quel point je les aime ❤ Nous retrouvons dans cet ultime volet tous ceux qui ont marqué les six tomes précédents, et quel bonheur ! Ils sont tous tellement attachants, je ne m'étais pas rendue compte à quel point ils m'avaient manqué :') De plus, ils sont tous d'une grande diversité à la fois sociale, culturelle et identitaire ! Mais concentrons-nous sur les deux héros de cette duologie : Zoya et Nikolai.
 
 Zoya a été une véritable révélation, et m'a encore plus touchée dans cette suite. Elle est extrêmement courageuse, et est devenue tellement puissante ! Pourtant, elle est loin d'être parfaite. En fait, ce que j'aime avec Zoya, c'est qu'elle n'est pas attachante. Elle n'a pas été créée pour plaire aux lecteurs. La générale Nazyalensky suit sa propre voie, quelque soit ce qu'on pense d'elle. Zoya est froide, taciturne et sévère, mais les chapitres avec son point de vue nous montrent bien que sous cette armure et cette fureur de dragon, elle est dévouée et fidèle à son royaume.
   Quant à
Nikolai : comment est-ce possible d'être aussi parfait ? Je ne vous le présente plus, j'en ai parlé bien des fois dans mes précédentes chroniques. Ce qui est sûr, c'est qu'il fait incontestablement partie de mes bookboyfriends préférés, s'il n'est le premier ! Dans ce tome, il prouve toute sa bravoure, sa détermination, sa ruse et sa générosité. Il a peut-être perdu un peu de son humour au vu des situations auxquelles il est confronté. Ce tome nous présente également un Nikolai plus fragile, fatigué, mais prêt à tout pour protéger son peuple. Je ne demande qu'une chose : pourquoi n'existe t-il pas ? xD


   La duologie
King of Scars s'affirme par la puissance des émotions qu'elle transmet. Elle conclue brillamment le Grishaverse, mais avec une fin qui laisse une ouverture vers de nouvelles possibilités ? Je ne peux que vous conseiller de vous laisser séduire par le Grishaverse ! Si ce n'est pas encore le cas, qu'attendez-vous ?
   

-> chronique premier tome
-> chronique Grisha tome 1
-> chronique Grisha trilogie
-> chronique Six of Crows
-> chronique
Le Livre des Saints