King of Scars

Chronique

02/07/21

Leigh Bardugo

Grisha soleil.png

COUP DE

-> chronique tome 1 Grisha         
-> chronique Grisha (trilogie)         
-> 
chronique Six of Crows          
-> 5 raisons de découvrir le Grishaverse

20210702_123909_edited.jpg

"Le monstre est en moi, et je suis le monstre."


SOLDAT. LÉGENDE. SOUVERAIN

Nikolai est roi de Ravka.
Surnommé l’Écorché, Nikolai est un héros de guerre.
Charismatique et visionnaire, c’est sur lui que reposent les espoirs de son peuple.

Pourtant le jeune homme cache un terrible secret.
Une malédiction. Une menace pour son pays.
Nikolai est un monstre.

COMBATTRE OU NOURRIR SES DÉMONS ?

Nikolai devra trouver la réponse à cette question, s’il veut sauver son royaume… et son âme.

Edition : Milan
Collection : Page  Turners / Grishaverse
Pages : 519

Nikolai Lantsov est roi de Ravka. Survivant de la guerre contre le Darkling, il est respecté par son peuple et admiré de tous. Néanmoins, le jeune souverain n'en est pas ressorti indemne. Depuis sa dernière confrontation avec l'invoquateur de ténèbres, il porte en lui un e terrible malédiction : Nikolai est un monstre. Cette vérité pourrait bien plonger son pays dans le chaos. Or, chaque nuit, la bête immonde qui sommeille en en lui de vient de plus en plus puissante, au point de faire perdre à Nikolai son humanité. Il n'a plus qu'une solution : se débarrasser du monstre, ou devenir le monstre...

      Nous y voilà ! Je commence la dernière série du Grishaverse... Cet univers m'aura transportée dans des contrées merveilleuses et terrifiantes, fait découvrir des légendes épiques et obscures, permis de rencontrer des personnages aussi complexes que profondément humains... Leigh Bardugo a une imagination faite en or brut et une plume enchanteresse qui nous plonge au cœur de récits extraordinaires !
  J'avais beaucoup aimé Grisha (chronique), eu un immense coup de cœur pour Six of Crows (chronique), et maintenant King of Scars ne fait pas exception à la règle ! Cette nouvelle duologie est le mélange parfait des personnages et de l'atmosphère de Grisha avec l'écriture vive et percutante de Six of Crows !


      King of Scars se sépare en trois intrigues bien distinctes que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre. Dans la première, nous suivons Nikolai et Zoya partis pour une quête totalement inattendue au sein du Shadow Fold. Cette partie de l'histoire est clairement celle que j'ai préféré. En plus du voile de mystère qui plane autour de cette aventure, j'ai adoré retrouver Nikolai et redécouvrir Zoya !
   Nikolai est un personnage que j'aime énormément. Si je ne devais qu'un seul personnage de tous les romans que j'ai lu depuis le début de l'année, ce serait lui ! (même si ça me fait mal de dire ça pour tous les autres que j'ai adoré :'( ) Alors qu'il apparaît comme enjoué et très sûr de lui dans Grisha, King of Scars nous présente un aspect plus sombre, mais aussi plus réfléchi de sa personnalité. Génie talentueux, stratège, charmeur, séduisant, drôle, mais également angoissé, responsable et torturé, Nikolai est un personnage aux multiples facettes extrêmement complexe mais au cœur grand comme ça. Malgré le monstre qui le dévore de l'intérieur, il reste déterminé et entièrement dédié à son royaume. Je pense que vous l'aurez compris, c'est l'un de mes personnages préférés, tous livres confondus ❤❤❤
   Quant à Zoya, et bien quelle surprise ! Je ne l'aimais pas. du. tout. dans Grisha, elle était si détestable ! Mais dans King of Scars, elle se révèle enfin au lecteur, laissant tomber son armure de mépris pour dévoiler une jeune femme sensible et blessée par les événements de son enfance. Elle m'est un peu apparue comme un animal indomptable sauvagement frappé par la souffrance, qui pour se protéger se met à mordre et à devenir agressif envers quiconque l'approche de trop près. Zoya est l'incarnation vivante de son pouvoir : aussi puissante que la foudre, aussi glaciale que le vent; elle couve au fond d'elle-même colère et chagrin qui, comme l'orage, finissent par exploser à force d'être retenues. Son évolution au cours de l'histoire est des plus impressionnantes ! J'ai réellement hâte de la retrouver dans la suite !

       La seconde intrigue se porte quant à elle sur Nina, qui est devenue espionne au service de la couronne ravkane après ses aventures de Six of Crows ! J'ai tout d'abord été très heureuse de la retrouver, mais j'ai assez vite déchanté... L'aventure que l'on vit à ses côtés est très intrigante, mais lente. Je ne sais pas comment vous décrire ce que j'ai ressenti avec précision, mais je m'ennuyais un peu. Pour tout vous dire, quand venaient les chapitres de son point de vue, j'étais frustrée ! Je préférais continuer la quête de Zoya et Nikolai ! Je pense que c'est en grande parti dû à Nina elle-même. Cela me chagrine vraiment de l'écrire, car je m'étais attachée, voire identifiée à elle dans Six of Crows... Dans King of Scars, et suite aux événements de Six of Crows, elle a perdu cette part de son caractère si enjouée et lumineuse ! Elle est beaucoup moins pétillante désormais, et ça m'attriste... Nina est très poignante au début du tome, j'avoue avoir versé quelques larmes (bon ok j'ai pleuré comme une madeleine xD), mais je me suis assez vite lassée de sa mélancolie...

      Enfin, la troisième partie nous révèle tous les enjeux politiques du royaume. Si cela peut sembler barbant, j'ai pour ma part adoré découvrir tous ses aspects si cruciaux auxquels on ne pense pas forcément ! Et quel bonheur de retrouver tous les meilleurs personnages de Grisha réunis ! Genya, David, Tolya, Tamar, Nadia, et même Kuwei ! Toutes les petites références aux sagas précédentes que l'on trouve dans le texte sont si agréables ! 
  Leigh Bardugo parvient à relier tous les événements et tous les personnages entre eux pour former une vraie cohésion entre ses sagas ! Et quand on les découvre, c'est assez jubilatoire !

      En y réfléchissant, il ne se passe pas énormément d'actions dans ce tome. Pourtant il m'étais totalement impossible de me séparer du livre avant de l'avoir fini ! J'étais véritablement happée dans les pages ! King of Scars nous plonge au cœur des mythes du Grishaverse, nous en dévoilant davantage sur l'histoire des Saints et sur l'origine des croyances ravkanes. J'ai été fascinée par cet aspect mystique du récit, et j'espère bien en apprendre encore dans le second tome ! Par ailleurs, cette nouvelle duologie nous permet de percevoir Grisha sous une nouvelle vision. C'est assez étrange, mais grâce à de nouvelles explications, j'ai désormais un avis assez différent sur certains personnages et passages que lors de ma lecture de la trilogie.

   
  La lecture est toujours aussi agréable. Comme je l'ai expliqué dans l'introduction, nous retrouvons le même style d'écriture que dans Six of Crows. Vif, percutant, précis et diablement efficace. En lisant le Grishaverse dans l'ordre (soit Grisha, Six of Crows puis King of Scars), on se rend compte de l'évolution de la plume de Leigh Bardugo qui est maintenant, je peux l'affirmer haut et fort, l'une de mes autrices préférées ! Les descriptions sont détaillées et immersives, et les dialogues ! De vraies pépites ! Surtout ceux entre Zoya et Nikolai, teintés d'arrogance, de cynisme mais aussi de tendresse et de respect.


      Ce premier tome de
King of Scars est un véritable coup de cœur et vu sa fin explosive, je ne vais pas tarder à me précipiter sur la suite ! Mais attention petit avertissement : il faut absolument avoir lu Grisha et Six of Crows au préalable, au risque de ne pas tout comprendre et de ne pas apprécier l'histoire.


       
  -> chronique tome 1 Grisha
          -> chronique Grisha (trilogie)
          ->
chronique Six of Crows
          
-> 5 raisons de découvrir le Grishaverse