Chronique

08/04/21

Leigh Bardugo

GRISHA

La trilogie

-> Chronique tome 1 
-> Chronique Six of Crows, la duologie
-> Chronique King of Scars

IMG20210408125652_edited.jpg

Résumé tome 1

OMBRE. GUERRE. CHAOS.
 

Un royaume envahi par les ténèbres.
Une élite magique qui se bat sans relâche contre ce mal.
Des citoyens envoyés en pâture aux créatures qui peuplent le Shadow Fold.
Parmi eux : Alina Starkov.

 

ESPOIR. DESTINÉE. RENOUVEAU.
 

L’avenir de tous repose sur les épaules d’une orpheline qui ignore tout de son pouvoir.
L’Invocatrice de lumière.

Edition : Le Livre de Poche 

Collection : Jeunesse

    Ca y est, j'ai enfin terminé le dernier tome de Grisha, cette trilogie qui fait tant parler d'elle en ce moment ! Et j'en suis ravie, car il s'agit d'une très belle surprise !

  L'écriture de Leigh Bardugo est parfaitement adaptée à son récit fantastique et à son univers. Foisonnante de détails, sa plume est élégante, enrichie d'un vocabulaire slave qui affirme une particularité au texte et une complète immersion dans le récit.

   Mon avis sur l'univers par rapport à ma chronique sur le premier tome n'a pas changé. Je suis toujours aussi émerveillée par son obscurité et se profondeur, par sa richesse et son originalité. J'ai toujours aimé la culture russe, c'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles il me fascine tant. En effet, ce monde est véritablement dépaysant, avec ses forêts enneigées, sa mer de Ténèbres, les nombreux monstres et créatures fantastiques qui le peuplent, ou encore ses coutumes et traditions. Ravka est un pays magnifique et énigmatique, fourmillant de secrets et de mystères. Même après avoir terminé les trois tomes, il nous en reste tant à découvrir !

  De plus, nous parvenons à ressentir l'ancienneté de ce territoire. A ma lecture, j'ai eu la sensation de fouler une terre âgée de plusieurs milliers d'années, une terre de légendes et de magie. C'était comme replonger dans un conte d'enfance, mais un conte bien plus sombre et violent.

  Alors pourquoi n'est-ce pas un coup de cœur ? Et bien, parce qu'il me manquait cette petite étincelle qui fait toute la différence, ce petit déclic qui nous happe dans le roman et nous empêche d'en ressortir sans en être totalement chamboulé. J'ai vraiment aimé ma lecture, mais je ne parvenais pas à me plonger pleinement dans l'histoire, surtout dans le second tome. 

  Cette trilogie est superbe, mais le rythme du récit est très inégal. C'est une succession de rebondissements et de longueurs, de révélations et d'attentes. Les actions sont vraiment captivantes, mais il y a bien trop de longueurs. Selon moi, le deuxième tome est de trop, deux livres auraient été suffisants. J'ai parfois eu l'impressions de suffoquer, d'être justement encerclée par la lourdeur des Ténèbres et de ne pas en voir la fin.

  Malgré cela, j'ai apprécié l'histoire, bien qu'elle n'ai rien de très original. Ce qui m'a particulièrement plu, c'est son aspect sombre et dur. Les personnages vivent constamment sous la pression d'une menace funeste, et c'en est assez haletant. Cela nous fait ressentir un panel d'émotions très vaste : anxiété, désespoir, incrédulité, espoir, et parfois même quelques moments de rire ! Une chose est sûre, il est difficile de rester insensible face à ce qu'endurent les personnages.

  Je me suis d'ailleurs beaucoup attachée à ces derniers, et particulièrement à Alina, à Nikolai et au Darkling.

Je sais qu'Alina n'est pas beaucoup appréciée des lecteurs, mais elle m'a touchée par sa sensibilité. Certes, elle est parfois exaspérante, mais elle s'endurcie au fil des pages; elle est vraiment agréable à suivre.

Quant à Nikolai, quand est-ce qu'on se marie ?! Ahah, je vous jure que je ne suis pas folle (enfin peut-être un peu), mais ce personnage est incroyable. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler, d'autant plus qu'il apparaît dans le second tome, mais tenez vous prêts à tomber sous son charme ! Moi, personne ne m'avait prévenue, et maintenant j'en suis rendue à pleurer dans un coin parce qu'il pas réel xD. Il reste cependant assez mystérieux, et j'ai hâte d'en découvrir plus sur lui dans King of Scars, la duologie qui lui est dédiée.

Enfin, le Darkling. Est-il nécessaire de vous répéter qu'il fait chavirer mon petit cœur ? (et oui, un de plus ^^') Je l'avais déjà expliqué dans mon avis sur le premier livre, mais maintenant que j'ai terminé la trilogie je ne peux que vous confirmer mon amour pour lui. Extrêmement séduisant et doté d'un charme magnétique, il est également profondément cruel, sans scrupules ni remords. Mais il garde au plus profond de lui une part d'humanité et de sensibilité. Il est un personnage à la fois détestable et complexe, véritablement touchant.

       SPOIL SPOIL SPOIL

J'ai été très attristée par son sort à la fin de la trilogie. J'aurais également aimé plus de tention, plus de désirs entre Alina et lui.

       FIN DU SPOIL

  De son côté, Mal m'a laissée de marbre, j'étais totalement indifférente à son sort. Son comportement, ses répliques : tout est ennuyant chez lui. J'ai trouvé qu'il n'y avait aucune alchimie entre Alina et lui, rien ne m'a fait vibrer.

  Quelques éléments de l'intrigue m'ont déçue, comme notamment la quête autour des amplificateurs de Morozova. Nous rencontrons à peine les créatures dont ils sont tirés, et je n'ai pas remarqué de véritable évolution dans la puissance du pouvoir d'Alina. En fait, son pouvoir n'a pas été assez développé à mon goût, nous n'en voyons pas assez. Il n'y a pas eu suffisamment de démonstrations de sa puissance. Quant à la révélation sur Mal à la toute fin, je l'ai trouvée tirée par les cheveux.

       La trilogie Grisha est donc une belle découverte, qui m'a à la fois fascinée et quelques fois ennuyée. L'histoire ne m'a pas marquée, mais je garderais longtemps en mémoire son univers, Nikolai et le Darkling. Ce qui est certain, c'est que je vais me précipiter sur la série Netflix qui sort le 23 avril ! En attendant, je vous laisse pour me plonger dans la lecture de Six of Crows !

-> Chronique tome 1 
-> Chronique Six of Crows, la duologie
-> Chronique King of Scars