Chronique

02/07/22

Malika Ferdjoukh

BROADWAY LIMITED
T.3  : Un thé avec Grace Kelly

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/2

Printemps 1949. Pour les jeunes filles de la pension Giboulée, c'est l'heure des choix, de ceux qui engagent une vie.
 

Grâce à son prof de l'Actors Studio, Page devient la coqueluche des soirées new-yorkaises. Et puis, un soir de première, elle se retrouve face à Addison... Entretemps, elle se retrouve finaliste pour un rôle au théâtre où sa seule rivale est Grace Kelly. Les destins amoureux de Hadley et de Chic, qui se sont maintes fois croisés au cours des tomes précédents, vont enfin se rencontrer, se nouer, s'affronter.

 

Qui l'emportera ? Uli Styner est pris dans les pièges de la chasse aux sorcières. Au pied du mur, Manhattan lui dévoilera-t-elle sa véritable identité ? Jocelyn est lui aussi à la croisée des chemins, lorsqu'une figure de son passé en France resurgit...

Edition : Ecole des loisirs
Pages : 594

     Chronique sans spoils :)


  Quel bonheur de se replonger au coeur de ce New York pétillant de l'après Seconde Guerre Mondiale !

  Le troisième tome de
Broadway Limited m'a conquise du début à la fin. Alors que je gardais un avis assez mitigé sur ma lecture du livre précédent, ce dernier tome m'a enchantée de la première à la dernière page ! Captivante, rafraîchissante et remplie de gaieté, l'histoire est soutenue par une plume pleine de vie, drôle et bienveillante.

   Cette trilogie nous plonge dans le Broadway des années 40 avec ses artistes iconiques tels que Cary Grant, Fred Astaire et Grace Kelly mais aussi Woody Allen ou encore Marlon Brando ! Etant une fan absolue des musicals, je ne pouvais pas passer à côté ! Et quel enchantement ! Nous sommes pleinement immergés dans ce New York éclatant de vie, de fêtes, de paillettes ; c'est avec amusement et curiosité que nous observons, telles des petites souris, les coulisses des plus grands shows, les castings, auditions, répétitions... Mais Malika Ferdjoukh n'omet pas la dimension plus sombre de cette période qui, sous ses décors éclatants, dissimule une grande misère et une forte répression politique. Chasse aux sorcières communistes, lutte pour les droits des femmes, corruption, ségrégation raciale, mutilés de guerre... C'est au sein de cette société contrastée qu'évoluent nos personnages, qui doivent apprendre à composer avec tous ces différents événements. J'ai donc particulièrement adoré le contexte histoire de cette trilogie, d'autant plus captivant par l'essor de la radio, des feuilletons et des fameuses publicités du XXème siècle ! Malika Ferdjoukh nous offre un véritable dépaysement, une bulle pleine de légèreté et de couleurs !

   Mais cette saga se démarque également grâce à ses personnages ! Nous suivons une ribambelle d'héroïnes (six oui, ça fait pas mal) toutes très différentes mais guidées par leurs rêves ! Page, Manhattan, Chic, Hadley, Etchika, Charity ; sans oublier nos héros Jocelyn, Arlan, Styner, Alisson, Jayjay (mon chouchou)... La liste est longue !
   J'avais lu le second tome il y a plus de trois ans, alors
il m'était au début très difficile de me remémorer et de me retrouver parmi tous les personnages et toutes les intrigues : six personnages principaux, le double de secondaires et énormément de relations et de récits qui se croisent et s'entremêlent constamment. Certains lecteurs reprochent fréquemment cette richesse à la trilogie, mais je trouve au contraire que c'est ce qui fait tout son dynamisme et son originalité. 
   J'avoue m'être particulièrement attachée à Page car je me suis beaucoup retrouvée en elle. Ses relations mises de côté, elle est vraiment mon personnage âme-soeur, jamais je n'ai rencontré un personnage qui me ressemble autant ! Que ce soit au niveau de son caractère ou même de son physique !

   Néanmoins,
la fin m'a déçue. Le troisième et dernier tome de Broadway Limited se termine brutalement, presque sans transition, ce qui donne l'impression que l'autrice savait qu'elle devait finir et qu'elle s'est précipitée. Le dernier chapitre, axé sur Jocelyn, ne présente aucun intérêt et s'achève sur une problématique dont le lecteur n'a que faire, une problématique qui sort un peu de nul part.


   Broadway Limited : Un thé avec Grace Kelly est un vrai bol de fraîcheur qui a maintenu mon moral pendant ma période de concours. C'est une saga bonbon, réconfortante que je relirai certainement.